5 candidats se prononcent


Des candidats de Laval des cinq principaux partis nous présentent quelques propositions pour la communauté d’affaires de Laval.


Bloc Québécois : Lizabel Nitoi, Marc-Aurèle-Fortin
Protéger l’autonomie du Québec

Que ce soit en matière d’investissements en infrastructures ou en immigration, le Bloc Québécois défend l’autonomie du Québec.

« Nous devons nous attaquer à la pénurie de la main-d’œuvre en laissant le Québec gérer ses quotas et catégories d’immigrants selon ses intérêts », affirme Lizabel Nitoi, candidate dans Marc-Aurèle-Fortin.

Le Bloc Québécois souhaite aussi simplifier le programme de travailleurs étrangers temporaires pour accélérer le processus.

En matière d’environnement, le Bloc Québécois considère extrêmement important qu’aucun projet n’échappe au Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) et aux règlements municipaux.

Il compte aussi soutenir l’électrification des transports et le développement d’autres technologies vertes.

« Grâce à des incitatifs fiscaux en recherche et développement, nous favoriserons le virage vert », affirme l’enseignante.

Le Bloc Québécois compte aussi se battre pour garder les sièges sociaux au Québec et lutter contre les paradis fiscaux.


NPD : Vassif Aliev, Vimy
Une économie au profit d’une plus grande part de la population

Alors que le NPD propose plusieurs mesures sociales, des gens d’affaires craignent qu’elles coûtent cher fiscalement. Vassif Aliev, candidat dans Vimy, souhaite les rassurer avec l’exemple du plan de régime public et universel d’assurance-médicaments.

« Les entreprises pourront économiser 600 $ par année pour chaque employé couvert par un régime d’assurance collective dispendieux pour les employeurs, en grande partie en raison du coût des médicaments », affirme Vassif Aliev qui sert dans les Forces armées canadiennes et poursuit actuellement une maîtrise en administration publique.

Le NPD compte également s’attaquer aux paradis fiscaux pour mieux répartir le fardeau fiscal.

De plus, le développement du transport collectif est une priorité.

« Ça prendra des études de marché, mais c’est clair que Laval a besoin de nouvelles stations de métro », affirme le candidat qui a grandi à Laval.


Parti conservateur : Tom Pentefountas, Laval-Les Îles
Réduire les impôts et créer un plan d’immigration

Une priorité pour Tom Pentefountas, candidat du Parti conservateur dans Laval-Les Îles, est de réduire le taux d’imposition des entreprises.

« Il faut créer des conditions propices aux investissements », affirme-t-il. « Actuellement, l’investissement privé au Canada est plus que réduit, alors qu’aux États-Unis, il est incontrôlable ! »

L’avocat souhaite aussi améliorer les relations internationales pour faciliter l’exportation, notamment avec les États-Unis et la Chine.

Le Parti conservateur a aussi l’intention de créer un corridor énergétique pancanadien pour expédier l’énergie produite, comme le pétrole et l’hydroélectricité.

Pour aider d’autres pays à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre, il propose d’exporter les technologies canadiennes.

S’il tient au respect des responsabilités provinciales, Tom Pentefountas croit que le Canada a besoin d’un plan d’immigration. « Justin Trudeau a presque ouvert la frontière à tous au chemin Roxham. Le Canada et Laval doivent continuer à croître par l’immigration, mais en respectant des règles. »


Parti libéral : Angelo Iacono, Alfred-Pellan
Faciliter l’innovation, l’exportation et l’arrivée de la main-d’œuvre

Actuel député libéral dans Alfred-Pellan, Angelo Iacono souhaite que les entreprises lavalloises rayonnent davantage ici et à l’international.

« Nous devons continuer à soutenir l’innovation et c’est pourquoi nous avons bonifié le Programme d’aide à la recherche industrielle », affirme-t-il.

Le Grand Montréal a aussi été désigné Centre zone franche pour augmenter son attractivité comme plaque tournante du commerce international.

« Cela offre de nouvelles perspectives aux entreprises pour rejoindre les marchés mondiaux et réunit l’information concernant les programmes fédéraux pour les soutenir », explique Angelo Iacono.

Pour apporter des solutions à la pénurie de main-d’œuvre, il souhaite que le gouvernement fédéral travaille avec le Québec pour que en trouver dans le respect des compétences de chacun. Par exemple, comme cela a été fait dans d’autres provinces, en facilitant le processus pour permettre aux entreprises d’aller chercher des employés spécialisés à l’étranger.


Parti vert : Sari Madi, Laval-Les Îles
Virage vers l’économie verte

Le plan de transition vers l’économie verte au niveau national est central au Parti vert. Par exemple, celui-ci souhaite remettre en place le programme de mise à niveau des bâtiments publics pour les rendre écoénergétiques.

« On aura besoin de spécialistes, de gens de métiers : le secteur privé sera mis à profit », affirme Sari Madi, candidat dans Laval-Les Îles et chargé de cours à l’Université de Montréal en politiques gouvernementales.

Le Parti vert propose aussi de réduire la paperasse exigée aux PME et de leur donner des subventions pour acquérir des technologies vertes.

En matière d’immigration, l’objectif est d’améliorer la reconnaissance des diplômes et de l’expérience acquis à l’étranger, puis de mettre en place des programmes de formation et de stage pour mieux transférer les compétences d’un marché du travail à un autre.

« Ça aidera les entreprises de Laval et les immigrants », affirme Sari Madi.


À propos de l'auteur

Martine  Letarte

Martine Letarte

Journaliste indépendante depuis 2005, Martine Letarte écrit pour plusieurs médias dont La Presse, Le Devoir, Québec Science et Géo Plein Air. Sa grande curiosité l’amène à toucher à une variété de sujets dans différents domaines, de l’entrepreneuriat à l’éducation en passant par le développement durable, la santé et l’activité physique. Elle a aussi coécrit le Petit manuel du travail autonome, conseils et témoignages, publié en 2013, aux Éditions La Presse.

Publicité: Publicité: Publicité:

Derniers articles

Nos partenaires

CCIL Logo

La Chambre de commerce et d'Industrie de Laval a 50 ans.

Pour nous suivre:

Derniers articles

Nous joindre

1455, rue Michelin,
Laval (Québec)
H7L 4S2

Tél. 450 682-5255
Fax. 450 682-5735