Alexandre Warnet : Il s'engage socialement pour changer le monde


AW Ass Nat mars 2019 - INM.jpg

Alexandre Warnet a été élu sur le comité de vigie du plan culturel de la région de Laval, le 13 novembre. Il s'impliquera sur le chantier du développement durable.

Le 25 septembre dernier, alors que tout le Québec s’apprêtait à marcher au nom de la terre, le mouvement indépendant et non partisan Laval en transition prenait son envol. 

Laval en transition, c’est une initiative du citoyen engagé Alexandre Warnet qui a décidé d’user de la force citoyenne afin de mettre en place un mouvement de lutte pour renverser la crise climatique. C’est un organisme à but non lucratif avec une structure participative développée de façon à ce qu’elle soit le plus autonome et efficace possible. Le but ultime est de travailler dans une démocratie horizontale. 

Voilà un des projets d’Alexandre Warnet. Celui qui est consultant en participation citoyenne et animateur d’événements, un métier qu’il a façonné au gré de son cheminement et de ses expériences, se sent principalement appelé à prendre part à des activités qui concernent les enjeux sociaux. Nous n’avons qu’à l’écouter nous raconter son parcours pour comprendre que tout s’est aligné pour le mener là où il est aujourd’hui. 

À l’âge de 18 ans, alors que la loi lui donne le droit de vote, il a envie de s’engager activement dans sa société. Au beau milieu de son questionnement, il est frappé par une entrevue de Françoise David à Tout le monde en parle. C’est son appel. La politique est le point de départ de son engagement social. Il entame donc ses études en communication politique, ce qui lui donne une vue d’ensemble sur la façon dont les messages sont véhiculés dans le but de convaincre. Très concentré sur les questions québécoises, il décide de poursuivre son cheminement scolaire à Genève pour ouvrir ses perspectives à l’international. Là, il s’implique beaucoup dans son milieu universitaire. Alors qu’il y a peu de structure d’engagement étudiant, il met sur pied un club de prise de parole en public et un comité environnemental, un présage de la suite. 

À son retour au Québec, il est embauché par l’Institut du Nouveau Monde où il est responsable de deux éditions de l’école d’été, plateforme multi-intérêts, à laquelle il avait lui-même été étudiant. Ça a été, en tous points, une école formidable pour lui, une occasion de développer diverses connaissances et compétences, en plus de réseauter. À la fin de ce mandat, l’opportunité de devenir travailleur autonome arrive comme une surprise. Comme il a un plaisir fou à rencontrer les gens, il avait déjà un très bon réseau, ce qui a adoucit la transition. 

Le mot se passe rapidement alors qu’Alexandre Warnet, lavallois d’origine, revient dans sa ville natale. Il est approché pour relancer le Forum jeunesse Laval ainsi que pour réaliser un mandat de consultation pour le plan de développement culturel de la région de Laval. Ces engagements aujourd’hui terminés, il se concentre sur ses contrats d’animation, de design d’événement et de développement de processus de participation culturelle. De nature très curieuse, il adore apprendre sur plein de sujets ce qui lui permet de diversifier ses pratiques. 

En 2018, il a l’honneur et le privilège d’être nommé représentant jeunesse du Québec lors du XVIIe Sommet de la Francophonie, à Erevan, en Arménie. 

« J'ai été sélectionné parmi tous les jeunes québécois pour participer au Sommet, par le ministère des Relations internationales et de la Francophonie. C'est un peu une reconnaissance de mon engagement tout au long de ma jeunesse. »

Cet engagement s’est entre autres traduit par la mise sur pied du mouvement Humanité Unie. Alexandre Warnet a fondé cet organisme dans le but de rassembler des gens autour d’un message, d’une vision et d’un projet politique communs. Sans écraser le concept actuel de la citoyenneté, il ajoute une couche à notre appartenance qui, en plus d’être reliée à un lieu géographique, serait désormais également attachée à une grande communauté mondiale. Ce projet s’est déployé dans quelques pays, en plus de générer un livre et plusieurs conférences.

Bien que cet organisme ne soit actuellement plus actif, il n’en reste pas moins que les valeurs fondamentales de partage des richesses et de protection des droits humains sont ancrées dans le cœur d’Alexandre Warnet, qui se définit au-delà de tout comme un citoyen de l’humanité. 

Pour lui, c’est pratiquement impossible de faire la distinction entre Alexandre Warnet le citoyen engagé et Alexandre Warnet le professionnel. Et c’est sans aucun doute ce qui en fait l’exceptionnel entrepreneur militant qu’il est aujourd’hui.


À propos de l'auteur

Publicité: Publicité: Publicité:

Derniers articles

Nos partenaires

CCIL Logo

La Chambre de commerce et d'Industrie de Laval a 50 ans.

Pour nous suivre:

Derniers articles

Nous joindre

1455, rue Michelin,
Laval (Québec)
H7L 4S2

Tél. 450 682-5255
Fax. 450 682-5735