Découvrir les subtilités de la langue, un piège à la fois !

Découvrir les subtilités de la langue, un piège à la fois !


OQLF_PageCommune.jpg

Près de 500 personnes se sont amusées à découvrir le mot juste, dans le cadre du défi qui a été lancé en septembre dernier sur la page Facebook du projet de valorisation du français dans les commerces de détail de Laval.

On se souviendra que « Le Défi du mot juste », présenté tous les mercredis sur une page Facebook créée par la Chambre de commerce et d’industrie de Laval (CCIL) en collaboration avec l’Office québécois de la langue française (OQLF), offrait la possibilité aux employés et propriétaires actifs dans le commerce de détail d’améliorer leurs connaissances et les bonnes façons de parler à leur clientèle, tout en leur donnant des conseils pratiques, des ressources et des outils pour se distinguer. Certains d’entre eux ont même gagné un prix d’une valeur de 50 $ à la suite d’un tirage au sort effectué à la fin de chaque journée de mise en ligne.

Durant sa première année d’existence, le concours « Le Défi du mot juste » a atteint près de 11 000 personnes et a généré plus de 1 900 interactions et commentaires sur les publications hebdomadaires, un rendez-vous complémentaire aux articles publiés sur l’expérience client en français par le magazine.

« Nous sommes très satisfaits de la réponse des commerçants. Ils ont beaucoup apprécié que nous leur offrions un choix de réponses et qu’ensuite nous leur donnions la bonne utilisation du français », commente la chargée de projet Caroline Bastien.

Elle constate que ceux et celles qui ont le plus participé au défi du mot juste sont souvent des personnes pour qui apprendre le français n’a jamais été facile. D’autres, confrontés quotidiennement à des mots anglais inscrits sur les emballages des produits reçus et dans les conversations d’affaires avec leurs fournisseurs, ont aimé découvrir les termes français exacts associés à leur profession. Ils ignoraient les pièges des anglicismes, des faux amis, des calques, et ils ont pris plaisir, et même une certaine fierté, à être désormais capables de les éviter.

« Certains estiment que l’apprentissage des mots justes les a aidés à accompagner leurs enfants lorsqu’ils font leurs devoirs et leçons », poursuit Caroline Bastien.

Ce défi du mot juste était également une occasion de se familiariser avec les outils de l’OQLF pour constamment bonifier l’usage du français dans les commerces.

Pour ceux et celles qui veulent poursuivre ces jeux linguistiques, « Le Défi du mot juste » sera de retour à la mi-mai 2019, avec de nouvelles questions pièges.

 

Avec la contribution financière de :


À propos de l'auteur

Denise Proulx

Denise Proulx est une journaliste indépendante depuis trois décennies. Elle a travaillé dans la plupart des magazines et médias de masse, tant à l’écrit qu’à la télévision, pour lesquels elle a couvert une multitude de questions régionales, nationales et internationales. Au fil des années, Denise Proulx s’est spécialisée en économie, environnement et en agriculture. Parallèlement à sa passion pour le journalisme, elle enseigne les enjeux de l’environnement à l’Institut des sciences de l’environnement à l’UQAM. Citoyenne engagée, elle participe à des actions citoyennes en faveur de la protection de la nature.

Publicité: Publicité:

Derniers articles

Nos partenaires

CCIL Logo

La Chambre de commerce et d'Industrie de Laval a 50 ans.

Pour nous suivre:

Derniers articles

Nous joindre

1455, rue Michelin,
Laval (Québec)
H7L 4S2

Tél. 450 682-5255
Fax. 450 682-5735