Entrevue avec Jean-Philippe Cormier, président sortant du comité Relève d’affaires de la CCIL


Jean-Philippe-Cormier_CCIL.png

Jean-Phlippe Cormier,
Président sortant du comité Relève d'affaires de la CCIL

Conseiller en sécurité financière,
conseiller en assurances et rentes collectives
Finaplus

 

Après deux années à être le porte-parole du comité Relève d’affaires de la CCIL, quels sont tes constats ?

C’est remarquable à quel point la communauté d’affaires à Laval est mobilisée pour le bien commun. La Relève d’affaires de Laval n’en fait pas exception. Beaucoup de travail est fait en amont au profit, parfois imperceptible, des membres et de la communauté.

Un récent sondage effectué par le comité au sein de ses membres nous a entre autres permis de constater les principaux besoins des jeunes entrepreneurs et gens d’affaires, qui s’avèrent être principalement le référencement, la recherche de contacts professionnels et la visibilité. Par conséquent, suite aux résultats du sondage, la Relève d’affaires travaille en ce sens, soit à développer des outils ou des moyens qui tendront à faciliter le maillage entre professionnels et entrepreneurs ainsi qu’à créer des opportunités d’affaires.

De quoi es-tu le plus fier ?

Ce fut un privilège pour moi de représenter les jeunes gens d’affaires de la troisième plus grande ville au Québec. Le comité a réalisé de beaux accomplissements tout au long de ces deux belles années, comme le prix Coup de cœur Bell de la Relève d’affaires. J’en profite d’ailleurs pour annoncer que je remettrai mon cachet de la CCIL, d’un montant de 500 $, pour bonifier la bourse remise au gagnant l’an prochain.

Je crois avec humilité que le comité Relève d’affaires est plus fort que jamais, et ce, grâce aux membres du comité qui le composent et qui se dévouent bénévolement et avec passion pour le bénéfice de la communauté. C’est ma plus grande fierté.

Quel est le grand défi auquel les gens d’affaires doivent porter le plus d’attention ?

Un bon nombre d’enjeux ont été discutés et développés tout au long de l’année, tels les besoins de main-d’œuvre, le développement durable et la technologie. Aujourd’hui, tout évolue si rapidement. Or, afin de bien jongler avec les changements organisationnels constants et l’évolution technologique, il faut constamment innover et s’adapter au contexte économique et aux tendances du marché. Il va sans dire que la cybersécurité est un grand défi à l’heure actuelle.

Comment la relève peut influencer positivement les changements qui s’imposent dans le monde des affaires ?

La Relève d’affaires s’est donnée comme mission trois axes stratégiques qui guident ses actions, soit de représenter, inspirer et connecter ses membres. Alors, par son support aux gens d’affaires, sa proactivité sur les divers enjeux actuels et son rôle de représentation comme porte-parole de la communauté d’affaires auprès des différentes instances, la Relève d’affaires se positionne comme un acteur socio-économique clé favorisant le développement des jeunes gens d’affaires et des jeunes entreprises. Nous espérons également avoir une influence positive sur les générations futures.

Un dernier mot pour les jeunes gens d’affaires qui te liront ?

Je souhaite à tous un bon succès et n’oubliez pas que la Relève d’affaires est présente pour vous supporter. Après tout, c’est piloté par des membres, pour les membres ! Je ne pourrais terminer mon mandat sans remercier la confiance qui m’a été octroyée par le conseil d’administration, ainsi que l’effort de l’équipe de la CCIL et l’apport de tous les bénévoles.


À propos de l'auteur

Rédaction CCIL

Rédaction CCIL

Équipe des communications de la Chambre de commerce et d'industrie de Laval.

Publicité: Publicité: Publicité:

Derniers articles

Nos partenaires

CCIL Logo

La Chambre de commerce et d'Industrie de Laval a 50 ans.

Pour nous suivre:

Derniers articles

Nous joindre

1455, rue Michelin,
Laval (Québec)
H7L 4S2

Tél. 450 682-5255
Fax. 450 682-5735