Gérer ses employés à distance, mode d’emploi


Happy-woman-with-headphones-surfing-the-net-on-desktop-PC-at-night.-1192133706_1258x838.jpeg

La COVID-19 constitue déjà un moment marquant de l’histoire. Durant cette odyssée qui ébranle à l’échelle mondiale, il va sans dire que pour les organisations la gestion du personnel devient un art qui se peaufine chaque jour selon les développements liés à la pandémie. Les employeurs retiennent leur souffle et tentent d’envisager la suite des choses pour leur entreprise afin de limiter les dégâts malgré l’incertitude.

Heureusement, la technologie aidant, plusieurs entreprises ont pu conserver des gens en emploi grâce au télétravail. Bien que ce ne soit pas une solution applicable à tous les types de postes, cette façon de travailler est devenue une bouée de sauvetage pour les entreprises qui ont pu embrasser ce virage important ou encore l’étendre à plus d’employés. Le travail au foyer comporte certains avantages, mais amène aussi son lot d’inconvénients. Un de ceux-là est l’adaptation à la gestion des employés à distance.

Voici quelques idées pour y arriver :

À chacun son horaire

Avec le travail à domicile en période de coronavirus, viennent aussi les enfants, les tâches ménagères, le conjoint également en télétravail et peut-être même le manque d’espace et d’équipements pour que toute la famille puisse y arriver. Cela peut s’avérer bénéfique de laisser l’employé créer son horaire afin de concilier le plus possible la vie familiale et le boulot. Certains débuteront plus tôt et prendront une plus longue pause du dîner ou encore débuteront plus tard et termineront plus tard. Pour autant qu’il y ait entente sur les heures de rencontres importantes. 

Miser sur la clarté des objectifs, des livrables et des retards

Étant donné la distance, il apparaît sage de bien clarifier les objectifs, les livrables et les délais avec les employés. On axe davantage l’évaluation du rendement des travailleurs sur les résultats. De cette manière, on évite de surveiller à outrance les membres de l’équipe, ce qui en télétravail devient une tâche colossale pour un gestionnaire étant donné le manque de proximité et ajoute un stress inutile aux employés déjà éprouvés par la situation.

Suivis et rencontres plus fréquentes

Le télétravail n’est pas source de joie pour tout le monde. Certains individus ont du mal à se concentrer à la maison ou ne possèdent pas le niveau d’autonomie suffisant pour travailler à distance sans soutien serré. Par ailleurs, en tant que gestionnaire, on veut garder un climat d’équipe et une structure de travail collaborative, surtout quand on travaille par projets. Une bonne pratique serait de discuter avec les membres de l’équipe de la fréquence nécessaire des rencontres et du type de rencontres requis selon les besoins (« stand-up », suivi de projet, « brainstorming », planification, etc.). Et possiblement qu’en plus de ces réunions de groupe, certains membres du personnel apprécieront davantage des suivis en individuel quotidiens avec leur superviseur afin de les soutenir un peu plus.

Ne pas oublier « le social »

Le milieu de travail demeure un espace social important pour plusieurs personnes. C’est un lieu d’échange et de contact humain qui permet de tisser des liens forts, pouvant même déboucher sur des amitiés. Créer des occasions de rencontre virtuelles avec les collègues de travail sur l’heure du lunch, pour une pause ou en dehors des heures de bureau (5@7) favorise le soutien du tissu social entre les individus de l’organisation et diminue l’effet d’isolement qui peut être ressenti et difficile à vivre en télétravail.

Ces conseils sont inspirés des discussions qui ont eu lieu au cours des groupes d’échanges entre les gestionnaires en ressources humaines des entreprises qui participent au programme Interconnexion Laval de la CCIL. Ce programme a été mis sur pied afin de soutenir les entreprises dans la gestion de leur personnel et également dans le recrutement de main d’œuvre qualifiée provenant du bassin de travailleurs immigrants.

Pour information, visitez le site d'Interconnexion Laval.


À propos de l'auteur

Martine Lafrance

Martine Lafrance

CRHA. Directrice, Main-d’œuvre et Diversité de la Chambre de commerce et d'industrie de Laval

Publicité: Publicité: Publicité:

Derniers articles

Nos partenaires

CCIL Logo

La Chambre de commerce et d'Industrie de Laval a 50 ans.

Pour nous suivre:

Derniers articles

Nous joindre

1455, rue Michelin,
Laval (Québec)
H7L 4S2

Tél. 450 682-5255
Fax. 450 682-5735