Interconnexion : 4 M$ pour l'intégration des immigrants


Article Interconnexion_Faire la différence.jpg

Chantal Provost, la présidente-directrice générale de la Chambre de commerce et d’industrie de Laval (CCIL), ne cache pas sa joie quant aux investissements de 4 millions de dollars promis pour mieux favoriser l’intégration en emploi des nouveaux arrivants sur le territoire de Laval. « C’est près de 30 % de la population de Laval qui est issue de l’immigration et leur taux de chômage est plus élevé », remarque-t-elle. 

Le député de Laval-des-Rapides, Saul Polo, partage son enthousiasme. « C’est important pour les enjeux d’employabilité, en plus d’assurer le développement économique et la croissance lavalloise à travers tout le soutien aux entreprises qui ont besoin de main-d’œuvre », commence-t-il. Selon lui, il est impératif de mieux accompagner un plus grand nombre de Lavallois dans leur intégration au marché du travail, ainsi qu’à la sécurité financière et qu’à la société lavalloise. Le programme permettra de rallier et de trouver une solution aux problématiques de ces clientèles qui ont des taux de chômage de 2 à 4 fois supérieur au taux de chômage national.

Tremplin

Interconnexion Laval agira à titre de tremplin pour les immigrants afin de rejoindre la population active et de jouir d’une meilleure qualité de vie.

La CCIL aura le mandat de mettre sur pied ce programme qui existe déjà à Montréal en l'adaptant à la réalité lavalloise et en travaillant en collaboration avec Perspective Carrière, un organisme reconnu pour son travail auprès de la clientèle immigrante.

Le projet vise donc à faciliter l’intégration en emploi, mais aussi de bien faire connaître le marché du travail au Québec et à Laval, et donc d’aider les employeurs à accueillir et à faciliter le maintien en emploi des personnes immigrantes.

Sujets sensibles

Les employeurs ont besoin de mieux connaître l’autre, mais c’est un sujet sensible d’être ouvert à la diversité culturelle en entreprise explique Chantal Provost. "Avec la pénurie de main-d’œuvre, il faut s’ouvrir à d’autres cultures pour combler des postes. Il faut faire connaître tous les talents et les compétences que ces personnes ont à offrir", insiste-t-elle. « On leur fait comprendre comment cela se passe au Québec et c’est ce que les employeurs apprécient », termine Johanne Allaire. 


À propos de l'auteur

Martin Bouchard

Martin Bouchard

Martin Bouchard écrit depuis une dizaine d’années pour différentes associations, ordres professionnels et corporations. Passionné de développement communautaire, il est aujourd’hui coordonnateur des communications au Conseil de développement économique de l’Alberta (CDÉA) et s’engage activement auprès des communautés francophones de l’Ouest.

Publicité: Publicité: Publicité:

Derniers articles

Nos partenaires

CCIL Logo

La Chambre de commerce et d'Industrie de Laval a 50 ans.

Pour nous suivre:

Derniers articles

Nous joindre

1455, rue Michelin,
Laval (Québec)
H7L 4S2

Tél. 450 682-5255
Fax. 450 682-5735