Cultiver le succès


BoiteMaraichere_photo.jpg
Crédit photo : Courtoisie

On pourrait dire que la lauréate du prix Dunamis Nouvelle entreprise, La Boîte Maraîchère, a semé à tous vents les fruits de son ingéniosité ! La jeune entreprise croît aussi vite… que la laitue qu’elle fait pousser dans ses conteneurs.

« Nous vendons une technologie qui produit des laitues au sein d’un complexe hydroponique de style clés en main », commence son président et cofondateur, Richard Giunta. Dans les faits, La Boîte Maraîchère produit plus de 15 000 laitues par semaine par le biais d’opérateurs associés qui achètent un « complexe », c’est-à-dire 14 conteneurs maritimes arrimés ensemble dans un édifice. 10 conteneurs servent à la production et 4 autres sont réservés à des fonctions utilitaires (zone de travail, entrepôt, livraison, zone pour employés, etc.). « Une fois la première production réalisée, nous demeurons dans l’ombre pour assister les clients et leur offrir des services connexes, mais ils sont autonomes », partage-t-il. 

Le concept semble faire beaucoup de curieux, notamment à l’étranger. « D’ici l’été, nous aurons implanté notre premier concept au Brésil. C’est un marché qui est très en demande. Surtout quand on sait qu’une laitue peut coûter entre 2 $ et 4 $ US et qu’il y a 50 % de perte. Nos complexes seront donc implantés dans les mines pour nourrir les employés », explique Richard Giunta. Par le fait même, les gaz à effet de serre seront réduits de 10 tonnes par année.

Au Québec aussi, l’entreprise a planté de jeunes pousses ! « On est sur le point de vendre notre deuxième boîte dans Lanaudière. On a d’autres projets dans Charlevoix, Québec, en Gaspésie et à Montréal », détaille-t-il. La Boîte Maraîchère est également en discussions avec d’autres pays, dont la Norvège, le Koweït et l’Arabie saoudite. « Nous voulions commencer plus localement, mais il semble que tout nous pousse à l’international », remarque le président.

Un prix qui rapporte

Selon les dires de Richard Giunta, le prix gagné représente plus qu’une belle reconnaissance à Laval. « Le prix contribue à la notoriété de notre produit et nous offre une belle visibilité. Nous avons vraiment senti qu’après avoir gagné, nous avons reçu plus de visites et avons été plus sollicités », partage le principal intéressé.

Tout indique que le terreau sera fertile pour cette entreprise qui compte pour le moment trois employés à temps plein et qui semble n’avoir pas, ou peu, de compétiteurs !


À propos de l'auteur

Martin Bouchard

Martin Bouchard

Martin Bouchard écrit depuis une dizaine d’années pour différentes associations, ordres professionnels et corporations. Passionné de développement communautaire, il est aujourd’hui coordonnateur des communications au Conseil de développement économique de l’Alberta (CDÉA) et s’engage activement auprès des communautés francophones de l’Ouest.

Publicité: Publicité: Publicité:

Derniers articles

Nos partenaires

CCIL Logo

La Chambre de commerce et d'Industrie de Laval a 50 ans.

Pour nous suivre:

Derniers articles

Nous joindre

1455, rue Michelin,
Laval (Québec)
H7L 4S2

Tél. 450 682-5255
Fax. 450 682-5735