Le développement durable comme moteur de développement des affaires pour la relève

  • /
  • 29 mai 2019

Article relève.jpg

Deux membres du comité Relève d’affaires de la CCIL ont représenté les intérêts des jeunes entrepreneurs et professionnels de Laval le 28 mars dernier à l’Assemblée nationale du Québec et le 15 mai à la Chambre des communes à Ottawa.

Un grand nombre d’entrepreneurs et de professionnels issus de la relève ont grandi avec le concept de développement durable. Déjà dans notre enfance, nous apprenions à recycler et développions une conscience pour le respect de notre planète. On parle de ce concept depuis plus de deux décennies, mais sait-on vraiment ce qu’est le développement durable ? Qu’en est-il pour la relève ?

Le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques le définit ainsi : « Un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs. Le développement durable s’appuie sur une vision à long terme qui prend en compte le caractère indissociable des dimensions environnementale, sociale et économique des activités de développement. » Bien qu’il soit naturel de l’associer à la dimension environnementale, les deux autres piliers semblent mal compris ou mal considérés. Le volet social est pourtant un enjeu important pour les jeunes entrepreneurs puisque le bien-être des employés est une valeur clé dans l’organisation de nos entreprises. De plus, nous sommes sensibles à l’empreinte sociale et locale de nos projets d’affaires, voulant redonner à notre collectivité.

La dimension économique est certainement la plus sensible. Souhaitant voir fleurir nos projets entrepreneuriaux, la notion de pérennité est essentielle. Est-ce que le développement durable peut assurer un développement économique profitable à nos entreprises ? Cette notion est souvent associée à une prise de risque conséquente, et est souvent coûteuse à intégrer dans un plan d’affaires. Toutefois, de plus en plus de jeunes entreprises reconnaissent la valeur ajoutée d’intégrer ces pratiques dans leur façon de faire. Les consommateurs exigent davantage de produits et services ayant une faible empreinte écologique. La jeune génération de travailleurs est attirée par des emplois associés à ce mode de vie. Sans compter tous les avantages fiscaux gouvernementaux. Il est profitable d’être durable pour la relève en 2019.

L’envers de la médaille est la méconnaissance et le manque d’informations sur l’empreinte réelle de nos pratiques. Nous possédons beaucoup d’aprioris qui s’avèrent contradictoires lorsque nous nous y penchons spécifiquement. Par exemple, nous croyons qu’il faut éliminer le papier au profit de l’informatique. Mais des études démontrent que l’empreinte écologique d’un courriel est aussi considérable. De plus, avec l’arrêt récent des exportations de nos matières recyclables vers l’Asie, nous nous rendons compte que nous ne savons pas vraiment si ces matières sont réellement revalorisées. Ces exemples démontrent notre méconnaissance et la difficulté d’inscrire notre projet entrepreneurial dans une vraie démarche de développement durable.

Ainsi, nous demandons à nos décideurs d’être des modèles. La durabilité doit être abordée dans sa globalité et toutes les décisions doivent considérer les différentes dimensions. La relève est prête à relever le défi de la durabilité, mais demande aux différents acteurs socioéconomiques et aux élus de faire équipe avec elle et d’adopter des pratiques globales et durables.


Membres du comité Relève d'affaires

  • Jean-Philippe Cormier, président du comité (Finaplus)
  • Marc-André Bigras (JGW Avocats et conseillers d’affaires)
  • Patrick Clavel (Docteur du Pare-Brise)
  • Geneviève Dubé-Marcil (La Mention Communication numérique)
  • François Fortin (Groupe Rousseau Lefebvre)
  • Cindy Gabriel (Notaire Gabriel)
  • Patrick Vigeant (Witify)
  • Geneviève Dufour (CCIL)

Publicité: Publicité: Publicité:

Derniers articles

Nos partenaires

CCIL Logo

La Chambre de commerce et d'Industrie de Laval a 50 ans.

Pour nous suivre:

Derniers articles

Nous joindre

1455, rue Michelin,
Laval (Québec)
H7L 4S2

Tél. 450 682-5255
Fax. 450 682-5735