Rémy Therrien de Croesus | Le fleuron lavallois qui voulait rendre les gens heureux


47482661451_5854ec97da_b.jpg
Crédit photo : Image au carré

Pourquoi se lancer en affaires ? Pour faire de l’argent, pensez-vous ? Et si c’était plutôt pour rendre les gens heureux ? C’est en fait ce qui a motivé Rémy Therrien, fondateur et président exécutif du conseil d’administration de Croesus, véritable fleuron lavallois qui a maintenant 55 % des parts de marché dans les solutions technologiques pour l’industrie des services financiers au Canada. Il était l’invité du Midi MAG de la Chambre de commerce et d’industrie de Laval le 20 mars dernier.

« Vouloir rendre les gens heureux, cela passe d’abord par s’occuper du bien-être des employés », croit Rémy Therrien qui a fondé Croesus il y a 32 ans.

Aujourd’hui, alors que la main-d’œuvre se fait rare, il en récolte les fruits.

« En 2019, on fait des entrevues inversées : ce n’est pas vous qui faites une entrevue au candidat, mais vous qui devez lui vendre votre entreprise », affirme-t-il. « Il faut se distinguer par rapport aux autres entreprises, se réinventer. »

Croesus investit pas moins de 12 % de ses revenus annuels dans le bien-être de ses employés via différentes initiatives : semaine de conférences et de présentations dans le Sud chaque année avec tous les employés, horaires flexibles, semaine de quatre jours, congés et vacances à la carte, programme d’activités sportives, avantages sociaux, Internet à la maison et cellulaire fournis, etc.

« On ne le voit pas comme une dépense, mais comme un investissement », précise Rémy Therrien.

Vivre ses valeurs et sa mission

Pour Rémy Therrien, investir dans ses employés est d’abord une question de cohérence avec ses valeurs d’entreprise.

« Le plaisir est à la base de tout, c’est pour cette raison qu’on a fondé l’entreprise et c’est resté le principe conducteur », précise-t-il. « Si on n’est pas heureux dans son travail, on trouvera la vie longue. »

Il insiste aussi sur les valeurs de respect et d’intégrité avec les collègues, les partenaires et les clients.

« Il faut s’assurer que les gens appliquent les valeurs et la mission de l’entreprise et cela se fait à travers la planification stratégique que nous réalisons chaque année en mettant les employés à profit », ajoute-t-il. « Celle-ci sert de porte-voix pour rappeler aux employés pourquoi on fait des affaires et selon quelles règles on fonctionne. »

Aux gens qui souhaitent se lancer en affaires, il conseille – même s’il n’aime pas donner de conseils ! – de rester eux-mêmes.

« Assumez-vous et entourez-vous des bonnes personnes qui seront capables de compléter vos forces. »

Croesus compte près de 200 employés et, en plus de son siège social à Laval, a un bureau à Toronto et s’est classée dans plusieurs palmarès des meilleurs employeurs.


À propos de l'auteur

Martine  Letarte

Martine Letarte

Journaliste indépendante depuis 2005, Martine Letarte écrit pour plusieurs médias dont La Presse, Le Devoir, Québec Science et Géo Plein Air. Sa grande curiosité l’amène à toucher à une variété de sujets dans différents domaines, de l’entrepreneuriat à l’éducation en passant par le développement durable, la santé et l’activité physique. Elle a aussi coécrit le Petit manuel du travail autonome, conseils et témoignages, publié en 2013, aux Éditions La Presse.

Publicité: Publicité: Publicité:

Derniers articles

Nos partenaires

CCIL Logo

La Chambre de commerce et d'Industrie de Laval a 50 ans.

Pour nous suivre:

Derniers articles

Nous joindre

1455, rue Michelin,
Laval (Québec)
H7L 4S2

Tél. 450 682-5255
Fax. 450 682-5735