Miser sur la relève


Les récentes élections municipales ont permis d’aborder différents thèmes chers aux citoyens. Force est toutefois de constater qu’on a fait peu de cas de la réalité particulière des jeunes entrepreneurs. Du point de vue du comité de la Relève d’affaires de Laval que je préside, l’absence de discours et de promesses à l’intention des jeunes gens d’affaires est hautement préoccupante.

La richesse d’une province comme le Québec est basée sur sa capacité à générer une croissance économique. Cette croissance passe par le développement des entreprises existantes, mais aussi par la concrétisation du projet entrepreneurial de jeunes gens d’affaires. Les petites et moyennes entreprises représentent 90 % des emplois au Canada. Bon nombre de ces entreprises sont pilotées par des entrepreneurs de la relève. Soutenir la relève équivaut donc aussi à maintenir de bons emplois et à en développer de nouveaux. Qui dit emploi, dit prospérité; une prospérité dont tout le Québec pourrait bénéficier.

Or, à Laval comme ailleurs, les jeunes entreprises doivent compter sur l’aide et le soutien des différents paliers de gouvernement pour se développer et contribuer, elles aussi, à l’enrichissement collectif.

Les besoins sont multiples et vont de la mise en place de mesures favorables à l’achat local à l’instauration d’un environnement d’affaires propice à la prise de risque et aux investissements. Pour les citoyens corporatifs que sont les jeunes entrepreneurs, cela peut signifier un allégement des exigences administratives et de gestion, mais aussi une plus grande ouverture aux nouvelles technologies et formes d’entreprises, telles que les entreprises d’économie sociale. Dans la réalité, il y a encore loin de la coupe aux lèvres. Si certaines start-up sont à l’avant-garde, elles sont encore trop souvent freinées pas des règles gouvernementales inadaptées et dépassées.

Nous convions donc les différents paliers de gouvernement à miser sur la relève et entendons faire de nombreuses représentations en ce sens au cours des prochains mois. Il est temps d’agir pour un Québec solide et prospère.

Jean-Philippe Cormier
Président, comité Relève d’affaires
CCIL


À propos de l'auteur

Publicité: Publicité: Publicité:

Derniers articles

Nos partenaires

CCIL Logo

La Chambre de commerce et d'Industrie de Laval a 50 ans.

Pour nous suivre:

Derniers articles

Nous joindre

1455, rue Michelin,
Laval (Québec)
H7L 4S2

Tél. 450 682-5255
Fax. 450 682-5735