Priorité main-d’œuvre


Photo L Leroux.jpg

Pas une journée ne passe sans que les médias fassent état de la rareté de la main-d’œuvre avec laquelle les entreprises québécoises doivent jongler quotidiennement. Que ce soit dans le commerce de détail, la restauration ou le secteur manufacturier, on ne compte plus les postes vacants faute de travailleurs. Aucune région n’est épargnée. Et la vague massive de départs à la retraite anticipée d’ici 2020 n’a rien pour améliorer la situation. Inquiets pour la vitalité de leurs territoires, les élus - tant provinciaux que municipaux - et les acteurs socioéconomiques de partout sont en mode solution.

Les mesures annoncées à ce jour sont multiples et vont des programmes d’adéquation formation-emploi aux crédits destinés à la rétention des employés expérimentés, en passant par le soutien au rehaussement des compétences des travailleurs déjà en fonction. En mai dernier, le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet, annonçait même la deuxième phase de sa Grande corvée main-d’œuvre. Objectif avoué cette fois : interpeller les travailleurs pour développer leur employabilité, les rapprocher du marché du travail et mieux les accompagner dans leur parcours.

La Chambre de commerce et d’industrie de Laval a fait de la question de la main-d’œuvre une priorité depuis un certain temps déjà. Bon nombre d’initiatives ont été mises sur pied pour soutenir les entrepreneurs face aux défis imposés par le visage changeant du marché du travail. La dernière en liste, le programme Interconnexion Laval - destiné à l’intégration en emploi des travailleurs issus de l’immigration - démarre ces jours-ci ses activités officielles. Mus par une réelle volonté de faire la différence, les six employés dédiés au programme sont déjà à pied d’œuvre sur le terrain.

Aucun effort ne sera négligé pour soutenir les entrepreneurs dans leurs objectifs de productivité et de compétitivité. Parallèlement aux mesures mises en œuvre, la Chambre entend d’ailleurs profiter des prochaines élections fédérales pour représenter les intérêts des entreprises du territoire eu égard aux enjeux de main-d’œuvre.

Rendez-vous cet automne!


Louise Leroux

Présidente-directrice générale
CCIL


À propos de l'auteur

Publicité: Publicité: Publicité:

Derniers articles

Nos partenaires

CCIL Logo

La Chambre de commerce et d'Industrie de Laval a 50 ans.

Pour nous suivre:

Derniers articles

Nous joindre

1455, rue Michelin,
Laval (Québec)
H7L 4S2

Tél. 450 682-5255
Fax. 450 682-5735