Quelles sont les attentes d’Alexandre Warnet envers :

Quelles sont les attentes d’Alexandre Warnet envers :


kelly-sikkema--1_RZL8BGBM-unsplash.jpg

Le gouvernement libéral de Justin Trudeau

J’ai espoir qu’il abandonne tout financement aux énergies fossiles, qui est la cause la plus reconnue scientifiquement des changements climatiques. Continuer à investir dans les énergies fossiles à notre époque revient à être du mauvais côté de l’histoire. Je suis conscient que ce n’est pas l’engagement de ce parti, mais j’espère qu’avec l’appui des autres partis, il choisira cette voie.


Les dirigeants d’entreprise

L’innovation vient des entrepreneurs et non des gouvernements. Je m’attends à ce qu’ils aient une responsabilité environnementale. Ils ne doivent pas attendre d’avoir des lois contraignantes pour faire les premiers pas. Je suis persuadé que d’investir dans la recherche, dans les nouveaux matériaux, dans la lutte au gaspillage et dans les énergies renouvelables est le meilleur moyen de réussir en affaires au XXIe siècle.


Le gouvernement caquiste de François Legault
 

Le fil rouge est de ne jamais opposer environnement et économie. En 2019, on ne peut plus prendre des décisions qui vont contribuer à émettre des gaz à effet de serre. Ce n’est plus acceptable. C’est injuste parce qu’on repousse à plus tard des décisions qui doivent se faire aujourd’hui. Dans tous les projets, la transition écologique doit devenir un filtre pour orienter les choix de ce gouvernement.


La Ville de Laval

L’administration est en train de mettre en place une stratégie de lutte contre les changements climatiques. C’est essentiel. La bonne nouvelle, c’est qu’il y a de nombreux leviers concrets accessibles aux municipalités pour faire une différence, qu’on pense aux transports en commun ou à l’aménagement du territoire. La ville de Laval, je le crois sincèrement, a le potentiel de devenir le leader québécois, voire canadien. Je demande à la Ville de ne pas avoir peur d’être audacieux, ce qui peut vouloir dire de mettre de l’avant des mesures impopulaires, mais nécessaires

Les citoyens

D’abord, je les invite à comprendre la science des changements climatiques. C’est la meilleure façon d’avoir conscience de nos gestes et d’avoir envie de trouver des moyens de changer nos comportements.

Ensuite, ils doivent réaliser le pouvoir politique qu’ils ont. Que ce soit en s’exprimant sur les réseaux sociaux, en écrivant à leurs élus, en joignant un groupe ou un parti politique pour militer ou en allant voter pour lancer des messages forts.

Il a été élu sur le comité de vigie du plan de développement culturel de la région de Laval, depuis le 13 novembre dernier. Il sera impliqué sur le chantier développement durable.


À propos de l'auteur

Rédaction CCIL

Rédaction CCIL

Équipe des communications de la Chambre de commerce et d'industrie de Laval.

Publicité: Publicité: Publicité:

Derniers articles

Nos partenaires

CCIL Logo

La Chambre de commerce et d'Industrie de Laval a 50 ans.

Pour nous suivre:

Derniers articles

Nous joindre

1455, rue Michelin,
Laval (Québec)
H7L 4S2

Tél. 450 682-5255
Fax. 450 682-5735