[Spécial élections fédérales 2019] Les enjeux à surveiller pour les gens d’affaires


banter-snaps-dBnHBccZikY-unsplash.jpg

La politique fédérale peut sembler lointaine, mais elle touche directement la communauté d’affaires, à Laval comme ailleurs. Voici quelques dossiers à surveiller de près en cette campagne électorale.

La Chambre de commerce et d’industrie de Laval (CCIL) s’intéresse beaucoup à la question du développement durable.

« Pour s’attaquer aux grands enjeux comme l’investissement dans les infrastructures de transport collectif, on ne peut pas agir en vase clos », affirme Daniel Leclair, président du conseil d’administration de la CCIL. « Tous les paliers de gouvernement doivent y contribuer et nous attendons un positionnement sérieux des partis dans le domaine. »

D’ailleurs, la plateforme électorale de la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) a parmi ses priorités la transition énergétique qui comprend notamment le financement de nouvelles infrastructures de transport collectif.

Pour Michel Lauzon, professeur de science politique au Collège Montmorency, les Lavallois doivent réfléchir au type de gouvernement qu’ils veulent avoir en tant qu’individus, gens d’affaires et société.

« Il faut se demander ce qu’on veut laisser à nos enfants et aller vers le parti qui répond le plus à ses aspirations », affirme-t-il.

Pénurie de main-d’œuvre

Le manque de personnel est aussi un enjeu crucial à Laval et le gouvernement fédéral peut changer la donne. Par exemple, la FCCQ demande des mesures plus robustes pour augmenter l’âge moyen de départ à la retraite.

« Les travailleurs expérimentés ne doivent pas être pénalisés fiscalement parce qu’ils restent au travail et on doit aussi donner les moyens aux entreprises de les garder », déclare Stéphane Forget, président-directeur général de la FCCQ.

Il est aussi convaincu que le régime d’assurance-emploi doit être revu dans le contexte de pénurie de main-d’œuvre pour favoriser un retour rapide à l’emploi.

« Le programme de travailleurs étrangers temporaires doit aussi être moins contraignant afin de mieux répondre aux besoins du marché du travail », ajoute Stéphane Forget.

La CCIL s’intéresse aussi à la question de la main-d’œuvre immigrante.

« Elle est importante pour la productivité des entreprises lavalloises », ajoute Daniel Leclair, également chef de l’innovation chez Inpowr.

Environnement d’affaires attractif

La fiscalité est aussi incontournable. La FCCQ souhaite que le gouvernement fédéral mette en place des mesures fiscales attrayantes pour l’investissement, tout en respectant les principes d’équilibre budgétaire. Elle demande aussi un plan de résorption du déficit.

« On n’est pas à l’abri d’un ralentissement économique important et on s’attend à ce que le gouvernement fédéral soit responsable en matière de dépenses », affirme Stéphane Forget.

De plus, la FCCQ demande que les fournisseurs étrangers de services intangibles soient assujettis aux taxes fédérales de vente.

Daniel Leclair pense aussi aux crédits d’impôt en recherche et développement.

« Nous vivons un resserrement du protectionnisme mondial et nous devons constamment améliorer notre productivité pour être plus compétitifs et pallier le manque de main-d’œuvre », soutient-il. « Tous les programmes qui peuvent aider les entreprises à aller vers l’industrie 4.0 sont importants. »

Les relations internationales doivent également être considérées. D’après Michel Lauzon, ce qui se passe avec les États-Unis et la Chine a énormément d’impact sur l’économie canadienne.

« On parle des deux plus grandes économies mondiales et le Canada dépend toujours de leurs décisions », affirme-t-il. « Le climat d’instabilité nuit à l’économie. Le Canada est à la recherche d’un bon négociateur capable d’agir en étant conscient qu’il a devant lui deux pays bien plus puissants. »


À propos de l'auteur

Martine  Letarte

Martine Letarte

Journaliste indépendante depuis 2005, Martine Letarte écrit pour plusieurs médias dont La Presse, Le Devoir, Québec Science et Géo Plein Air. Sa grande curiosité l’amène à toucher à une variété de sujets dans différents domaines, de l’entrepreneuriat à l’éducation en passant par le développement durable, la santé et l’activité physique. Elle a aussi coécrit le Petit manuel du travail autonome, conseils et témoignages, publié en 2013, aux Éditions La Presse.

Publicité: Publicité: Publicité:

Derniers articles

Nos partenaires

CCIL Logo

La Chambre de commerce et d'Industrie de Laval a 50 ans.

Pour nous suivre:

Derniers articles

Nous joindre

1455, rue Michelin,
Laval (Québec)
H7L 4S2

Tél. 450 682-5255
Fax. 450 682-5735