Symbiose Laval | Des entreprises prêtes à valoriser leurs matières résiduelles


Ravioli.jpg

Le Monde du Ravioli.

Plusieurs entreprises lavalloises embarquent sans hésiter dans le projet de symbiose de la Chambre de commerce et d’industrie de Laval (CCIL). L’objectif est de gérer plus efficacement leurs déchets dans l’optique que les résidus de production des uns puissent devenir la matière première des autres. Parce qu’actuellement, si les entreprises valorisent leurs résidus, ou souhaitent le faire, le chemin est encore souvent parsemé d’embûches. 

Lorsqu’elle est arrivée en 2012 chez Les Plastiques Cy-Bo qui conçoit et fabrique des produits de plastiques industriels, Mireille Beaulieu s’est rendu compte que rien n’était recyclé. En plus d’une grande quantité de papier et de carton, les retailles de plastique utilisé pour fabriquer des réservoirs allaient directement à l’enfouissement. 

« Ça n’allait pas avec mes valeurs », affirme-t-elle. « Mon père m’a transmis son zèle pour le recyclage à la maison, donc je ne voyais pas pourquoi je ne recyclerais pas au travail. J’ai donc demandé à mes patrons la permission de trouver qui pourrait prendre le plastique, le papier et le carton pour le recycler. J’ai eu le feu vert. » 

Ses recherches ont porté fruit et la femme de 35 ans, qui a actuellement un poste en vente technique et développement, est revenue voir ses patrons en leur disant qu’ils pourraient, grâce à sa solution, économiser 5 000 $ par année en enfouissement. 

L’entreprise Les Plastiques Cy-Bo est donc allée de l’avant. Ainsi, depuis la fin 2016, le conteneur pour les déchets a un format réduit, un plus gros a été installé pour le recyclage du carton et du papier, puis plusieurs cages ont été placées dans l’entreprise pour ramasser les retailles de plastique triées par catégorie. 

« Ces retailles sont ensuite transformées en pépites par notre fournisseur et revendues », explique Mireille Beaulieu. 

Les Plastiques Cy-Bo, située dans le parc industriel Centre à Laval, a vu très positivement le projet de symbiose de la CCIL. 

« Si on peut trouver des entreprises de Laval qui peuvent réutiliser nos retailles en polypropylène, en polyéthylène haute densité, ou en PVC, ce serait tant mieux », ajoute-t-elle. « De cette façon, on réduirait encore plus notre empreinte de carbone et on pourrait même diminuer davantage ce qu’on dépense en gestion des matières résiduelles ! » 

Mireille Beaulieu est enthousiasmée par le projet de symbiose, mais est bien consciente qu’il y a tout un travail d’identification des matières à réaliser, puis de priorisation, pour ensuite trouver des débouchés possibles. 

« Ça a pris du temps pour instaurer le recyclage, ça en prendra aussi pour la symbiose parce qu’il faudra bien évaluer les possibilités, mais c’est un très beau projet et nous ferons les efforts nécessaires pour y contribuer », affirme-t-elle. 

Bien des défis à relever

Chez Le Monde du Ravioli, la quatrième génération à diriger l’entreprise familiale lavalloise se trouve devant une situation complètement ironique. 
« Nous sommes particulièrement motivés à contribuer aux efforts de protection de l’environnement, mais nous vivons actuellement de grandes difficultés avec le recyclage », indique Vadim Gamsaragan, CPA, vice-président et directeur général de Le Monde du Ravioli. 

Auparavant, une entreprise venait chercher le carton pour le recycler. 
« Mais maintenant, avec le problème de la Chine qui ne prend plus le carton, il ne vaut plus rien sur les marchés, alors il s’accumule partout », constate-t-il. 

Le Monde du Ravioli se retrouve aussi chaque semaine avec une grande quantité de chaudières de plastique épais qui contenaient par exemple du fromage ricotta utilisé dans la production. 

« L’entreprise qui nous les vend les reprenait avant pour les réutiliser, mais elle refuse de le faire maintenant pour des raisons d’hygiène », explique Vadim Gamsaragan. « Ce sont environ 300 de ces chaudières que nous envoyons à l’enfouissement chaque mois. Pourtant, elles ont de la valeur. Il s’en vend des chaudières comme ça dans les quincailleries pour une dizaine de dollars chacune. »

Le Monde du Ravioli, qui était d’abord un restaurant fondé par le grand-père de Vadim Gamsaragan dans les années 1980, a aussi fait de grands efforts pour réduire le gaspillage alimentaire. Cela a d’ailleurs paru sur les profits de l’entreprise qui est maintenant en croissance. 

« Mais il reste quand même nos fins de rouleaux de pâte alimentaire qu’on doit jeter chaque jour », indique le dirigeant. « Nous avons environ 1 % de perte et ces produits pourraient certainement être utilisés ailleurs. »

Confronté à ces nombreux défis auxquels il trouve peu de solutions, Vadim Gamsaragan fonde beaucoup d’espoirs dans la symbiose de la CCIL. 

« Il n’y a pas beaucoup de soutien pour les PME pour ces enjeux, alors il est très intéressant de se mettre ensemble dans ce projet pour voir comment nous pouvons réutiliser les différentes matières », précise-t-il. « Les solutions pourront être à coût neutre, même rapporter aux entreprises. Mais c’est certain que nous voulons travailler à trouver des avenues plus intéressantes que de payer pour envoyer nos matières à l’enfouissement. »

 


Ce projet est réalisé grâce au financement du Fonds d'appui au rayonnement des régions.

Les Plastiques Cy-Bo.


À propos de l'auteur

Martine  Letarte

Martine Letarte

Journaliste indépendante depuis 2005, Martine Letarte écrit pour plusieurs médias dont La Presse, Le Devoir, Québec Science et Géo Plein Air. Sa grande curiosité l’amène à toucher à une variété de sujets dans différents domaines, de l’entrepreneuriat à l’éducation en passant par le développement durable, la santé et l’activité physique. Elle a aussi coécrit le Petit manuel du travail autonome, conseils et témoignages, publié en 2013, aux Éditions La Presse.

Publicité: Publicité: Publicité:

Derniers articles

Nos partenaires

CCIL Logo

La Chambre de commerce et d'Industrie de Laval a 50 ans.

Pour nous suivre:

Derniers articles

Nous joindre

1455, rue Michelin,
Laval (Québec)
H7L 4S2

Tél. 450 682-5255
Fax. 450 682-5735