Une leader inspirante qui ose suivre son instinct


PMB07661)LR.jpg

Rose-Marie DiRosa, présidente de Comptoirs Lamnex

 

Au cœur de la tempête et de la crise qui secouent l’industrie manufacturière au Québec, une entreprise lavalloise sait tirer son épingle du jeu en misant sur la créativité et en développant des produits de niche. Portrait de Rose-Marie DiRosa, la présidente de Comptoirs Lamnex, qui ose sortir de sa zone de confort pour atteindre les échelons de la réussite.

Au printemps, son équipe a reçu avec le grand sourire le fameux trophée Dunamis, décerné à l’industrie manufacturière de l’année, lors du gala organisé par la Chambre de commerce et d’industrie de Laval.

« On se démarque par notre engagement, notre cheminement et notre créativité », explique Rose-Marie DiRosa, une ancienne directrice des ventes qui a acheté l’entreprise en 2005.

Le succès s’explique par cette envie d’aller plus loin, un peu à l’image de ces athlètes olympiques. « Je suis quelqu’un qui aime faire la différence et mes employés sont comme ça. Tous, nous aspirons à se démarquer de la compétition. »

Produit de niche

L’entreprise d’une trentaine d’employés œuvrent dans la fabrication de comptoirs, mais aussi de différentes surfaces en corian ou stratifié. Le secteur commercial s’étend aussi aux écoles, hôpitaux, centres commerciaux et foires alimentaires. Un domaine en pleine croissance.

L’entreprise aspire à conquérir un jour les marchés à l’extérieur du Québec.

Derrière ce succès se trouve le directeur de l’usine, Éric Beauchamp, un passionné qui a inventé trois machines de fabrication. La plus récente a permis la conception d’un lavabo moulé en corian original qui suscite l’enthousiaste des consommateurs pour son prix et son design.

Les produits de Comptoirs Lamnex se vendent chez les grandes chaînes et les détaillants d’armoires de cuisine. La créativité de l’équipe contribue à l’établissement d’une alliance avec les designers et architectes. « Grâce à eux, nous créons des produits inédits. Cela représente un beau défi pour nous. »

Un exemple ? Les consommateurs veulent davantage cuisiner avec les pousses. Cela répond à la tendance actuelle de manger des aliments sains. « On fabrique des pots en corian qui seront utilisés pour semer les pousses », précise la dirigeante de Comptoirs Lamnex, visiblement ravie de cette nouvelle opportunité.

Mondialisation

Le contexte de pénurie et de rareté de main-d’œuvre n’est pas facile. La mondialisation n’aide pas non plus les artisans. Il y a quelques années, Éric Beauchamp a inventé une urne en corian qui a été très populaire auprès des consommateurs.

« On a dû abandonner ce projet parce qu’on trouvait des urnes moins dispendieuses sur Amazon », ajoute-t-elle.

Dans le monde de la fabrication et de la création, la compétitivité est féroce. Le consommateur veut acheter à moindre prix même s’il sacrifie la qualité. Qu’à cela ne tienne, l’équipe garde en tête son objectif : la réalisation de produits dont ils sont fiers.

Défis

Rose-Marie DiRosa a pris la relève de Normand Corbeil en 2005. Carburant aux défis, elle décide quatre ans plus tard d’acheter une nouvelle bâtisse commerciale, quatre fois plus grande.

Ce déménagement fut une décision capitale. « Cela me prend parfois du temps avant de me décider. Je dois absolument sentir que je prends la bonne décision, sinon je prends une pause pour étudier le projet. »

Inspiration

Les nombreux projets et commandes des clients stimulent les troupes de Comptoirs Lamnex. En cas de doute ou en panne d’inspiration, ses collaborateurs se retrouvent dans son bureau. Là, on y trouve une précieuse boîte remplie de citations inspirantes ou de petits mots qui agissent comme vœux ou focus. Sur le mur, il est écrit en grosses lettres : « Attitude : tout commence par un rêve. »

« On se réunit dans mon bureau et on travaille à l’improviste parfois à partir d’une idée. On s’inspire d’un mot comme par exemple "focus". C’est tellement important de s’arrêter et de se fixer des objectifs. Par la suite, on peut entreprendre un plan », précise la dirigeante.

Équilibre

Sa fidèle collaboratrice et directrice des opérations, Emmanuelle Ammos, la connaît depuis 14 ans. « Rose-Marie dirige son entreprise comme une famille », confie-t-elle. « Personne n’est un numéro. »

Au quotidien, cette maman d’un grand garçon de 19 ans réussit à tout concilier grâce au soutien de son conjoint, un être compréhensif et peu compliqué.

Le soir, elle décroche en allant prendre une longue marche de 45 minutes. « Le midi », raconte Emmanuelle Ammos, « Rose-Marie nous lance : qui vient marcher avec moi ? ». Téléphone à la main, elle ne perd pas de temps et parle d’une idée, d’un projet avec ses proches.

Emmanuelle Ammos est intarissable sur sa générosité. « Rose-Marie est une boule d’énergie, toujours prête à aider les gens. C’est une femme de cœur. J’ai beaucoup appris à ses côtés », résume-t-elle.


Lamnex c’est…

Depuis plus de 30 ans, nous sommes reconnus pour notre capacité à fabriquer à grande échelle des surfaces polyvalentes pour une clientèle fidèle à l’œuvre dans une variété d’industries.

Une équipe de production est dédiée spécifiquement à la fabrication de produits sur mesure. Vous avez une bonne idée ? Nous pouvons la fabriquer.

Pour en connaître davantage : www.lamnex.com


Peu de femmes

Au Québec, le secteur de la fabrication compte seulement 25 % de femmes. Quel est le secret de réussite d’une femme dans un univers masculin ?

À l’aube de 2020, cette question est peut-être superflue. « Sincèrement », répond Rose-Marie DiRosa, « je ne vois aucune différence, que ce soit un homme ou une femme. L’important, c’est la satisfaction du client qui doit obtenir ce qu’il veut. »


Incontournable virage 4.0

Comptoirs Lamnex, une entreprise de fabrication de comptoirs et de surfaces multifonctionnelles à Laval, a tenté de pallier son problème de personnel en ayant recours à l’immigration.

« C’est tellement lourd au niveau de la bureaucratie. J’essaie de m’entourer de gens qui m’aideront dans cette voie », dit la présidente Rose-Marie DiRosa.

En attendant, elle a décidé d’investir dans le virage 4.0, une alternative qui l’oblige à se tourner vers l’automatisation et la robotisation.

Cela permettra d’augmenter la production et d’inventer de nouvelles méthodes de fabrication. « Désormais, si un client nous demande une commande, on va peut-être la réaliser en deux jours au lieu de six. C’est encourageant de savoir qu’on se dirige enfin vers des solutions concrètes », indique Rose-Marie DiRosa, d’un ton enthousiaste.


À propos de l'auteur

Annie  Bourque

Annie Bourque

Recherchiste d'expérience devenue journaliste-pigiste pour différents magazines. Annie aime raconter le parcours de gens inspirants et mettre en valeur des femmes et des hommes qui osent emprunter un chemin différent.

Publicité: Publicité: Publicité:

Derniers articles

Nos partenaires

CCIL Logo

La Chambre de commerce et d'Industrie de Laval a 50 ans.

Pour nous suivre:

Derniers articles

Nous joindre

1455, rue Michelin,
Laval (Québec)
H7L 4S2

Tél. 450 682-5255
Fax. 450 682-5735