Vibrer pour la cause entrepreneuriale

Vibrer pour la cause entrepreneuriale


riccardo-annandale-7e2pe9wjL9M-unsplash.jpg

Passionné par le monde des affaires, Robert Lefebvre aide des milléniaux à lancer leur entreprise tout en occupant, depuis juin, la présidence de la Table d’action en entrepreneuriat (TAE) de Laval.

« En ce moment, je suis heureux de m’occuper de quatre mentorés et je réalise que nous avons une belle relève », raconte celui qui a été inspiré par son parrain, un certain André Chagnon, bien connu pour son audace et, surtout, le fondateur du fleuron québécois Vidéotron.

Entrepreneur depuis 1983, l’homme a toutefois commencé à ralentir le rythme. Au fil du temps, il a vendu ses entreprises, dont la dernière il y a 3 ans. Choyé par la vie, il veut donner au suivant.  

Son expérience et ses précieux conseils guident ses protégés qui sont animés par un projet, une idée. « Plusieurs veulent se réaliser. Ce n’est pas toujours évident. Certains se cassent les dents et c’est important de leur donner du support », explique-t-il.

S’ils veulent réussir, les futurs entrepreneurs doivent compter sur un réseau de contacts, mais aussi de bons outils, comme une formation, un programme.

Robert Lefebvre est particulièrement fier des résultats du programme de soutien pour les travailleurs autonomes. « À Laval, 75 % des participants ont traversé le cap de 5 ans en affaires, contrairement à 38 % pour le reste du Québec. Cela veut dire que si dans la vie tu es bien outillé, tu vas plus loin », observe-t-il.

Avancer ensemble

L’homme a célébré ses 60 bougies il y a quelques années. Ce jour-là, il s’est promis de toujours vibrer pour des causes ou des projets qui l’interpellent. La TAE de Laval en fait justement partie. 

Les TAE ont été mises en place en 2011 dans chacune des régions du Québec au moment de l’adoption de la Stratégie québécoise de l’entrepreneuriat.

L’organisme vise la concertation et la mobilisation des forces vives du milieu afin de structurer des projets qui vont accroître l’entrepreneuriat sur le territoire. 

« En ce moment, avec la Ville de Laval, la Chambre de commerce et d’industrie de Laval et le Collège Montmorency, nous travaillons à un projet en démarrage de signature entrepreneuriale. Cela augmentera sûrement le sentiment d’appartenance à l’écosystème lavallois. »

Création de richesse

Par le passé, Robert Lefebvre s’est investi au sein de la présidence des CLD (Centre local de développement). Au Québec, en une décennie, précise-t-il, ces organismes ont créé plus de 25 000 entreprises, 150 000 emplois et 5 milliards d’activité économique.

À Laval, le CLD a favorisé l’implantation de 2 500 entreprises, génératrices de 1 500 emplois représentant 500 millions en retombées économiques.

Aujourd’hui, plusieurs de ces entreprises connaissent une croissance enviable. « L’entrepreneuriat crée la richesse qui devient essentielle dans notre société », dit-il.

Robert Lefebvre s’engage au sein de différents conseils d’administration, dont ceux de Aéroports de Montréal, du Réseau M et de la Société Immobilière Lavalloise. Depuis 2017, il occupe la présidence du comité d’investissement du développement économique de Laval.

Par-dessus tout, sa motivation demeure profondément altruiste. « On aide des femmes et des hommes à réaliser un rêve. Cela donne un sens à leur vie », confie-t-il.


À propos de l'auteur

Annie  Bourque

Annie Bourque

Recherchiste d'expérience devenue journaliste-pigiste pour différents magazines. Annie aime raconter le parcours de gens inspirants et mettre en valeur des femmes et des hommes qui osent emprunter un chemin différent.

Publicité: Publicité: Publicité:

Derniers articles

Nos partenaires

CCIL Logo

La Chambre de commerce et d'Industrie de Laval a 50 ans.

Pour nous suivre:

Derniers articles

Nous joindre

1455, rue Michelin,
Laval (Québec)
H7L 4S2

Tél. 450 682-5255
Fax. 450 682-5735