Webinaire : l'exportation sera cruciale pour la relance

Webinaire avec la ministre Girault : l'exportation sera cruciale pour la relance


Nadine Girault.jpg

Le Midi-MAG de la Chambre de commerce et d’industrie de Laval s’est réinventé en temps de COVID-19 pour recevoir le 21 mai en webinaire matinal Nadine Girault, ministre des Relations internationales et de la Francophonie (MRIF). Tout en reconnaissant l’importance du commerce local, elle a lancé un appel à l’exportation qui demeurera essentielle à ses yeux pour la relance de l’économie québécoise. Et il y a des occasions d’affaires à saisir.

Oui, le Québec veut améliorer son autonomie dans les secteurs stratégiques, comme la production de médicaments, d’appareils médicaux et dans le domaine de l’alimentation. Oui, le Panier Bleu a été créé pour dynamiser le commerce local. « Mais, il n’y a pas d’agenda protectionniste, le Québec va demeurer libre-échangiste et les relations internationales seront encore plus importantes après la crise », affirme la ministre qui habitait à Laval à l’adolescence.

Avant la crise, la valeur ajoutée des exportations au Québec représentait près de 32 % du PIB de la province. Plus de 30 % des emplois étaient attribuables à l’exportation et c’était 72 % si on regardait seulement dans le secteur manufacturier.

Les défis pour exporter sont toutefois nombreux alors que le monde est entré dans la pire récession mondiale depuis la Grande Dépression de 1929. Il y a des difficultés pour l’approvisionnement et pour le maintien des parts de marché à l’international, en plus de l’arrivée de certaines mesures protectionnistes et d’une désynchronisation du calendrier de déconfinement d’une région à une autre.  

 

Actions sur plusieurs fronts

Pour appuyer les entreprises québécoises dans le contexte, le MRIF agit sur plusieurs fronts grâce à ses 33 bureaux dans 18 pays à travers le monde. Il a entre autres créé une veille stratégique pour suivre ce qui se passe à l’étranger en lien avec la crise, notamment par rapport au déconfinement et aux meilleures pratiques.

« Les entreprises veulent aussi un portrait clair, par exemple des frontières qui sont ouvertes et des ports qui reçoivent de la marchandise, explique la ministre. La veille stratégique identifie aussi les occasions d’affaires à l’étranger pour que les entreprises d’ici puissent en bénéficier. »

Pour relever le défi de la main-d’œuvre agricole, le MRIF a aussi travaillé avec différents consulats, dont celui du Mexique et du Chili, pour permettre l’arrivée du premier contingent de travailleurs étrangers entré au pays le 11 avril.


À propos de l'auteur

Martine  Letarte

Martine Letarte

Journaliste indépendante depuis 2005, Martine Letarte écrit pour plusieurs médias dont La Presse, Le Devoir, Québec Science et Géo Plein Air. Sa grande curiosité l’amène à toucher à une variété de sujets dans différents domaines, de l’entrepreneuriat à l’éducation en passant par le développement durable, la santé et l’activité physique. Elle a aussi coécrit le Petit manuel du travail autonome, conseils et témoignages, publié en 2013, aux Éditions La Presse.

Publicité: Publicité:

Derniers articles

Nos partenaires

CCIL Logo

La Chambre de commerce et d'Industrie de Laval a 50 ans.

Pour nous suivre:

Derniers articles

Nous joindre

1455, rue Michelin,
Laval (Québec)
H7L 4S2

Tél. 450 682-5255
Fax. 450 682-5735